EnglishfrançaisEspañol
   
Text Size

 

WFC 2016 Logo multilingual wfc support horizontal

Les faits en chiropratique

5_min_video_on_chiropractic_button

Introduction

Chiropratique (du grec mise en mouvement par la main). Profession de santé indépendante qui s’intéresse au diagnostic, au traitement et à la prévention des désordres du système musculosquelettique, ainsi qu’aux effets de ces désordres sur le fonctionnement du système nerveux et sur l’état de santé général de l’individu. L’accent est mis sur les traitements manuels incluant les ajustements vertébraux et autres techniques de manipulation  des tissus mous.

La  Chiropratique est apparue  comme une profession distincte aux Etats-Unis dans les années 1890. Jusque dans les années 1950, la profession a été concentrée en Amérique du Nord et a été largement isolés du courant principal de soins de santé. Dans les années 1960 et 1970, les fondations ont été établi pour une cohérence plus large de la profession - l'amélioration des normes éducatives et des licences professionnelles,  d'importantes recherches, des textes de recherche et de revues scientifiques, ainsi que  la reconnaissance juridique et la réglementation dans tous les états américains et de divers autres pays.

Aujourd'hui, plus de 100 ans après sa naissance, la chiropratique est enseignée et pratiquée dans le monde. La profession a acquis une large acceptation de la part du public et dans les systèmes nationaux de soins de santé pour la qualité de ses services. La chiropratique est largement considérée comme le meilleur exemple de discipline complémentaire de soins de santé. L’'OMS a publié des directives recommandant des normes minimales d'éducation pour la réglementation des services chiropratiques au sein des systèmes de santé nationaux.

Pratique

facts_on_chiropractic

La relation entre la structure, en particulier de la colonne vertébrale et le système musculo-squelettique et la fonction, coordonnée par le système nerveux, est au cœur de l'approche du traitement de cette profession de santé et de  bien-être. Philosophiquement, l’accent est mis sur l'esprit / corps dans la relation santé, et sur les   pouvoirs naturels de  guérison du corps. Cela représente une philosophie biopsychosociale de la santé plutôt que d'une philosophie biomédical.

La recherche démontre que les principales raisons de consultations chiropratiques sont les douleurs dorsales (environ 60%), douleurs musculo-squelettiques telles que douleur dans la nuque, des épaules, des extrémités et douleur arthritique (20%) ; ainsi que les maux de tête dont la migraine (10%). Environ 1 personne sur 10 (10%) présente une grande variété de conditions causées, aggravées ou initiées par des troubles neuromusculo-squelettiques (par exemple,  la dysménorrhée, dysfonctionnements des voies respiratoires et digestives…).

La prise en charge comprend des techniques manuelles avec compétence particulière en matière d'ajustement / manipulation, des exercices de réadaptation/rééducation, d'éducation des patients, modification de style de vie, l'utilisation des modalités de thérapie physique, d'orthèses et autres soutiens. La profession ne fait aucun usage de prescription de médicaments ou de la chirurgie; les patients nécessitant ces interventions sont référés aux pressionnels de santé comptants.

La pratique interdisciplinaire est désormais monnaie courante, avec des docteurs en  chiropratique / chiropraticiens, des médecins, des physiothérapeutes et autres personnes travaillant en tant que partenaires dans des cabinets privés, centres de soins multidisciplinaires, centres de rééducation ainsi que dans des équipes nationales de médecine du sport. Alors que la plupart des services chiropratiques sont  dispensés dans des cabinets de pratique libérale, l’accès aux chiropraticiens en milieu hospitalier est aujourd'hui disponible dans de nombreux pays.

Lois

La pratique de la chiropratique est reconnue ( voir réglementée ) dans environs 40 pays. Dans de nombreux autres pays où la profession est d'usage cette dernière est tolérée. Les caractéristiques communes de la législation et la pratique dans toutes les juridictions sont: 

  • Profession de premier contact – accès  direct des patients
  • Le droit et le devoir de diagnostic, y compris la prise et / ou prescription de l'imagerie du squelette
  • Pas d'utilisation de médicaments  ou d'une chirurgie

La pratique de la chiropratique par des personnes sans formation formelle et non qualifiée, mais se dénommant « chiropraticiens », demeure un problème important dans certains pays sans lois de nature réglementaire (par exemple le Brésil, Allemagne, Corée, Japon).

Éducation

seated_cervical

Des normes internationales communes en éducation ont été obtenu grâce à un réseau d'organismes d'agrément qui a commencé avec le Conseil en Education Chiropratique Américain (CCE), reconnue par l'Office américain de l'éducation depuis 1974. Ces agences sont désormais représentées par les Conseils Education Internationale Chiropratique (CCEI).

Les conditions d'admission varient selon les pays. Le  programme professionnel en Education Chiropratique  totalise 5 ans minimum à plein temps (dont une année de clinicat), et se traduit par un Doctorat de premier cycle ou un Master dans de nombreux pays. Une  formation post graduée peut aboutir à des spécialisations dans des domaines variés tels que l'orthopédie, la pédiatrie, la neurologie, la radiologie, la réhabilitation et le sport en chiropratique.

Au départ  la plupart des chiropraticiens furent diplômés de collèges nord-américains. Il existe maintenant des institutions d’enseignement en Australie, Brésil, Canada, Danemark, France, Japon, Corée, Mexique, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud, l'Espagne et le Royaume-Uni ainsi que les États-Unis. Selon la réglementation de l’enseignement des différents pays , l'enseignement chiropratique se trouve être affilié au sein du système universitaire (la plupart des pays) ou alors dans des collèges privés. Les collèges sont en cours d'élaboration dans plusieurs autres pays (Argentine, Chili, Chine, Italie, Suisse et Thaïlande).

Recherche

Il ya des preuves substantielles démontrant l'innocuité et l'efficacité des soins chiropratiques pour les patients atteints des pathologies les plus fréquemment rencontrées en pratique chiropratique et une forte prévalence dans la population, à savoir:

Lombalgies: Les recommandations de bonne pratique  issues de panels d'experts internationaux et multidisciplinaires approuvent la gestion des soins  chiropratiques pour les lombalgies aiguës et chroniques, en recommandant la manipulation vertébrale et ce  en comparaison au traitement par médicament contre la douleur. Les soins chiropratiques ,l'exercice et le retour rapide à des activités sont reconnues comme le plus efficace et une gestion rentable de la plupart des patients. Le repos au  delà de quelques jours, les thérapies passives, les médicaments et les injections de stéroïdes ne sont pas recommandés en raison de l'inefficacité et / ou effets secondaires. La gestion devrait être par exemple sur un modèle biopsychosocial Européenne : expl Back Pain Lignes directrices - www.backpainEurope.org .

Cervicalgies: Les recommandations de bonne pratique  issues de panels d'experts similaires (par exemple au Québec Task Force sur l'entorse cervicale, 1995, Bone and Joint Decade Neck Pain Task Force.) corroborent les résultats sur la lombalgie pour la gestion des cervicalgies communes, deuxième cause de handicap de désordre  musculo-squelettiques après les lombalgies dans les pays développés.

Maux de tête: La recherche chiropratique, médicale et dentaire au cours des années 1990 a identifié les structures au niveau du rachis cervical qui causent des maux de tête auparavant  diagnostiqués comme des céphalées de tension ou migraine ; et maintenant identifiées comme des maux de tête cervicogènique par l'International Headache Society. Les essais cliniques ont signalé que la gestion de la chiropratique est efficace pour les patients souffrant de maux de tête cervicogèniques.

Intégration

Les services chiropratiques sont maintenant largement  ou entièrement intégrés dans des services de médecine  ou autres services de soins de santé grand public dans un certain nombre de pays. À l'Université du Danemark du Sud, les étudiants en chiropratique et en  médecine font leurs  trois premières années d'études de sciences de base, ensemble, avant de s’orienter dans leur formation clinique distincte. Aux Etats-Unis les soins chiropratiques sont désormais disponibles dans l'armée et l'administration des hôpitaux d'anciens combattants et les systèmes de soins de santé, ainsi qu’ auprès du réseau de soins de santé de l'université Harvard. Selon les termes de Wayne Jonas, MD, Directeur fondateur, Office of Alternative Medicine, US National Institutes of Health:

" La profession chiropratique doit jouer son rôle utile et approprié dans le système de soins de santé dans ce pays et partout dans le monde. Comme cela arrive, les batailles professionnelles du passé s'estompent et le patient en  sera le véritable gagnant au final."

(La profession chiropratique, NCMIC Group, 2000)

Nouvelles

 
 
Cover page QWR 2017OCT websm
The October issue is here!
Enjoy and share with friends & colleagues!
Read past issues of WFC's Quarterly World Report here
 
Education Conference 2018 Save the Date web
WFC ACC Education Conference 2018
 
 
why wsd
 

WSD-Logo square

Resources

suggestedrl button web

WFC Supporters

New Individual Supporter - special offer here

Rechercher

Premier Partner

 

FLICorpLogo_4CwStroke_133pixels

 

Cliquez ici pour voir la liste complete des membres corporatifs associés.

Member Login